Sur le Web, ces 30 derniers jours

vendredi 28 juillet 2017

  • Jon Gruden : « Je me prépare à revenir au coaching »

    Cela fait plus de huit ans que Jon Gruden n’a pas entraîné en NFL, mais ce n’est pas pour autant que ce dernier a fait une croix sur le coaching. Au contraire.

    Souvent cité dans les rumeurs, l’actuel consultant sur ESPN envisage en effet sérieusement de retrouver le bord du terrain. C’est ce qu’il a déclaré sur Pewter Report, un site consacré aux Buccaneers.

    « J’ai rencontré plusieurs personnes, je ne vais pas nier cela. Je parle de revenir au coaching tous les ans. Je ne suis pas là chaque jour à 4h30 ou 4h du matin pour regarder du pinball, vous voyez ? Je me prépare à revenir. Chaque jour, je me prépare à revenir. […] Cela me démange toujours. Les joueurs me manquent. Je l’avoue, cela me manque. »

    Âgé de 53 ans, Jon Gruden a entraîné pendant une décennie en NFL (1998-2008). Il a d’abord coaché les Raiders avant d’évoluer chez les Buccaneers. Avec Tampa Bay, Gruden a remporté le Super Bowl XXXVII en 2003, face à…Oakland.


  • [buzz] Les arrivées grandioses d’Antonio Brown et James Harrison

    Pour l’ouverture du camp d’entraînement des Steelers jeudi, Antonio Brown et James Harrison ont fait les choses en grand. En effet, les deux stars de Pittsburgh sont arrivées d’une manière grandiose, mais dans un style complètement différent.

    D’abord, Brown a débarqué au camp dans une Rolls-Royce de 1931, en costard et avec un chauffeur personnel. Ensuite, Harrison est arrivé en trombe au volant d’un…camion de pompiers, le tout avec les sirènes allumées !

    La classe d’un côté, la force de l’autre…

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>


  • Le petit dej’ : encore raté pour Colin Kaepernick, Eli Manning économisé

    L’actu chaude

    Odell Beckham Jr. veut devenir le joueur le mieux payé de toute la NFL

    Steelers : le tackle gauche Alejandro Villanueva prolongé quatre ans

    Encore raté pour Colin Kaepernick

    La rumeur n’aura pas vraiment eu le temps de prendre. Les Ravens ont signé un nouveau quarterback. Il a collaborté avec Jim Harbaugh (à Stanford), mais ce n’est pas Colin Kaepernick. Draftdiamonds.com annonce que c’est David Olson qui a été signé. Sa dernière expérience : les Kansas City Phantoms en Champions Indoor Football League.

    Cette signature pas vraiment glamour semble surtout indiquer que la blessure de Joe Flacco n’est pas sérieuse, et que Ryan Mallett n’aura pas à gérer l’intérim trop longtemps.

    Le’Veon Bell absent

    Il n’y a pas eu d’heureuse surprise pour les Steelers à l’ouverture de leur camp d’entrainement. Jeudi, Le’Veon Bell n’était pas là pour la reprise. Le coureur n’a toujours pas signé le franchise tag qui a été placé sur lui, et la pression monte désormais pour lui donner un nouveau contrat.

    Cam Newton sur la rampe de lancement

    Cam Newton (QB, Panthers) revient progressivement vers son meilleur niveau. Mercredi, le MVP 2015 a lancé quelques passes lors du premier entrainement des Panthers. Ron Rivera, son coach, a précisé au site officiel de l’équipe que l’activité du quarterback sera limitée et surveillée au cours du camp d’entrainement.

    Le moral semble en tout cas bien là.

    « Des chaussures roses qu’il portait l’an dernier contre Atlanta à la danse et aux taquineries avec ses coéquipiers pendant l’échauffement, Newton avait l’air du gars qu’il a toujours été », rapporte un article d’ESPN relatant le premier jour du camp d’entrainement de Carolina.

    Eli Manning économisé

    À 36 ans, et quand on a gagné deux titres, on commence à avoir droit à certains égards. À New York, Eli Manning n’aura ainsi pas à s’arracher à fond lors du camp d’entrainement. Les dirigeants et les coachs ont décidé de limiter la charge de travail de leur vétéran pendant les semaines à venir, histoire de le garder bien frais pour la saison.

    « Je pense que c’est juste du bon sens », a expliqué Jerry Reese, le manager général, au site officiel de la franchise.

    Manning a débuté 211 matchs consécutifs depuis 2004. Avec 7225 passes lancées, il est en effet plus raisonnable de le ménager, surtout après une saison plutôt moyenne en 2016. Avec un beau groupe de receveur à sa disposition, il serait dommage qu’il ne soit pas assez frais pour en profiter.

    Enfin une décision pour Ezekiel Elliott ?

    Cela fait de longs mois que la NFL enquête sur les accusations de violences domestiques portées contre Ezekiel Elliott. Jerry Jones a expliqué jeudi à SiriusXM qu’il pense qu’une décision est « imminente. » Il en a aussi évidemment profité pour continuer à se faire l’avocat de son joueur.

    « Il n’y a pas de violences domestiques dans cette affaire », a-t-il encore affirmé.

    Les blessures

    Reuben Foster (LB, 49ers) est totalement opérationnel. Kyle Shanahan l’a annoncé à la presse jeudi. Un problème à l’épaule avait fait chuter la cote de l’ancien linebacker d’Alabama lors de la Draft. Attendu très haut, il avait finalement atterri à San Francisco en 31e position.

    Rob Gronkowski (TE, Patriots) était à fond au printemps, il est toujours en forme cet été. Bill Belichick a confirmé à CSNNE.com qu’aucune limitation n’a été imposée au tight end pour le camp d’entrainement qui vient de débuter.

    Les signatures

    – Suite à la blessure de Devontae Booker (RB), les Broncos ont signé Stevan Ridley (RB), un coureur passé par les Patriots et les Jets (NFL Network).

    – Un beau renfort pour le pass rush des Titans. Erik Walden (LB) auteur de 11 sacks la saison dernière, a signé avec Tennessee. C’est ce que son agent a indiqué à ESPN.

    Philip Wheeler (LB) a signé pour une saison avec les Cardinals. Ces deux dernières années, le joueur de 32 a joué 28 matchs avec les Falcons, dont le dernier Super Bowl.

    Ronnie Hillman (RB) a été signé par les Cowboys.

    Orlando Franklin (OG) a signé avec les Saints. Titulaire 89 fois au cours de sa carrière, il a été gêné par des blessures ces deux dernières années.

    Taiwan Jones (RB, Raiders) a été coupé.

    Justin Trattou (DE) a été signé par les Buccaneers.

    Devin Street (WR) n’est plus à la rue. Il a été réclamé et obtenu sur le waiver par les Texans.

    Le son du jour


  • Steelers : le tackle gauche Alejandro Villanueva prolongé quatre ans

    Alejandro Villanueva a été prolongé par les Steelers.

    En effet, d’après ESPN, le tackle gauche vient de signer une extension de contrat de quatre saisons et 24 millions de dollars avec Pittsburgh. Il avait auparavant refusé de signer un tender d’un an en tant qu’agent libre exclusif.

    Âgé de 28 ans, Villanueva est un membre important de la ligne offensive des Steelers, lui qui a été titulaire lors de toutes les rencontres en 2016. Il va entamer sa troisième saison NFL cette année.


  • Odell Beckham Jr. veut devenir le joueur le mieux payé de toute la NFL

    « Je ne veux pas simplement être le receveur le mieux payé de la ligue, mais le joueur le mieux payé, point barre. »

    C’est par ces mots qu’Odell Beckham Jr. a dévoilé ses ambitions salariales à travers une vidéo postée par UNINTERRUPTED jeudi.

    Sélectionné au premier tour de la Draft 2014, le receveur star des Giants est sur le point d’entrer dans sa quatrième saison NFL. Il possède encore deux années de contrat avec la franchise de New York, étant donné que cette dernière a activé son option sur le joueur pour 2018.

    Au niveau du salaire de base, Odell Beckham Jr. va toucher à peine 1,8 million de dollars en 2017, et 8,4 millions la saison suivante avec l’option.

    Evidemment, étant donné son statut, son talent et sa productivité sur le terrain, il va toucher un joli pactole en temps voulu et il prépare déjà le terrain en vue des négociations futures. Mais de là à devenir le joueur le mieux payé de la NFL, il y a tout de même un fossé quand on sait que Derek Carr vient de décrocher un contrat de 125 millions de dollars sur cinq ans.

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>


jeudi 27 juillet 2017

  • Aaron Rodgers (Packers) : « Je veux jouer le plus longtemps possible »

    Pas de chance pour la NFC Nord, Aaron Rodgers ne se lasse pas de lancer des touchdowns. Au contraire : plus le temps passe, plus il aime ça.

    Au début de sa carrière, il arrivait même à Rodgers de dire qu’il ne se voyait pas en NFL après 36 ou 37 ans. Mais les choses ont changé. Et voilà qu’il parle désormais comme Tom Brady.

    « Je crois qu’il y a eu un léger changement ces dernières années, c’est vraiment devenu une histoire d’amour (avec le football) », a-t-il expliqué sur ESPN Wisconsin pendant l’intersaison. « D’un jeu auquel j’ai toujours aimé jouer, je suis passé à un processus que j’aime encore plus, les entrainements, la préparation… J’apprécie encore plus ces moments. »

    En conséquence, Rodgers a adapté son rythme de vie.

    « Ce sentiment m’a fait comprendre que c’est ce que je veux faire. J’aime le football, et je veux jouer le plus longtemps possible. Quand vous commencez à penser comme ça, alors vous commencez à vous demander comment faire. Et à mon avis, c’est en prenant soin de vous en étant hyper-attentif dans tous les domaines : la récupération, la nutrition, les entrainements. Tout ça m’a donné l’idée que j’aimerais continuer à jouer à haut niveau, parce que c’est fun actuellement.

    Joue la comme Brady

    Si Rodgers parle comme Tom Brady, ce n’est pas un hasard. Les deux hommes sont amis.

    « Tom prend vraiment, vraiment bien soin de son corps et fait ça depuis longtemps. Il comprend ce qu’il faut faire pour durer. J’essaye de m’entrainer au moins cinq fois par semaine pendant l’intersaison, mais vraiment, en vieillissant, la clé est votre alimentation. »

    Terminé les cookies, son petit plaisir.

    Tant pis, car Rodgers semble apprécier chaque seconde.

    « Pour lui, arriver au dimanche est un bonus. Je pense qu’il apprécie vraiment le processus au quotidien », assure Alex Van Pelt, le coach des quarterbacks des Packers, à ESPN.

    Le numéro 12 prendrait plus de plaisir que jamais à décortiquer les tactiques adverses. En vieillissant, il a aussi trouvé des motivations nouvelles.

    « En vieillissant, vous voyez beaucoup de vos amis passer à autre chose, prendre leur retraite, être coupés, se blesser et arrêter de jouer. À un moment, vous commencez à penser à votre carrière et jusqu’où vous pourrez aller. Pour moi, je suis de plus en plus motivé à l’idée d’être une pièce irremplaçable de cette équipe. »

    Rodgers a 33 ans. En suivant les conseils de Brady, cela lui laisse encore quelques très belles années.


  • [buzz] Tom Brady est le proprio des Jets, et c’est Google qui le dit

    Il y a visiblement des hackers qui aiment beaucoup Tom Brady.

    Pendant quelques minutes ce jeudi, Google a été victime d’un drôle de dysfonctionnement. Si vous tapiez « owner of the Jets », c’est à dire « propriétaire des Jets », ce n’est pas le nom de Woody Johnson qui sortait.

    Le résultat ? Tom Brady.

    Si les détournements de pages Wikipedia sont devenus un classique du troll sportif, ce piratage est à la fois un inédit et un sacré tour de force.

    Brady affiche un bilan de 24 victoires pour 8 défaites contre la franchise new yorkaise. Les Bills sont la seule équipe qu’il maitrise encore plus (26-3).

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>


  • Ravens : le génie des matchs John Urschel prend sa retraite à 26 ans

    La NFL perd un personnage atypique. Publié dans le Journal of Computational Mathematics, John Urschel soignait ses commotions avec des problèmes de mathématiques.

    Absent à la reprise du camp d’entrainement des Ravens mercredi, le lineman offensif a décidé de prendre sa retraite, à seulement 26 ans. C’est ce qu’annonce le site officiel des Ravens.

    « Nous respectons John et nous respectons sa décision. Nous apprécions ses efforts ces trois dernières années et lui souhaitons le meilleur pour ses activités à venir », explique le coach John Harbaugh.

    La suite, c’est probablement un doctorat en mathématiques qu’il prépare au Masschusetts Institute of Technology (MIT).

    Présent pour 42 matchs des Ravens ces trois dernières années, il avait été titularisé à 15 reprises. Cette année, il pouvait se battre pour le poste de centre titulaire.

    Urschel avait participé à tous les entrainements de printemps, et sa décision semble donc assez brusque. En 2015, au moment de la retraite soudaine de Chris Borland à 24 ans, il avait dit envier son confrère. À l’époque, Urschel expliquait jouer seulement pour le plaisir.

    Touchdown Actu avait publié un long portrait John Urschel, que vous pouvez toujours lire.


  • [buzz] Mannequin pour Victoria’s Secret, Josephine Skriver est aussi fan des Raiders

    Elle est danoise, elle est mannequin, et elle est une grande fan des…Raiders.

    Oui, ce mélange un peu improbable caractérise Josephine Skriver, Ange de la marque Victoria’s Secret depuis 2016.

    Pour l’ouverture du camp d’entraînement des Raiders lundi, elle a rappelé à tout le monde sur son compte Instagram son attachement pour la franchise californienne.

    #raidernation 💀

    Une publication partagée par Josephine Skriver (@josephineskriver) le

    <script async defer src='http://feeds.feedburner.com/platform.instagram.com/en_US/embeds.js'></script>

    D’autres photos de Josephine Skriver, pour vous montrer à quel point elle supporte les Raiders.

    Si la galerie complète vous intéresse, vous pouvez la retrouver ici.


  • Terrell Suggs (Ravens) : « Notre défense doit laisser sa propre marque »

    Aux Ravens depuis 2003, le linebacker Terrell Suggs a évolué dans beaucoup de grandes défenses durant sa carrière, lui qui a joué avec des phénomènes comme Ray Lewis et Ed Reed. Cependant, il veut que celle de cette année se différencie des autres.

    « Nous devons laisser notre propre marque et faire de grandes choses » a-t-il déclaré via ESPN. « Vous voulez être classés numéro 1. Mais pas que ça, vous voulez gagner des titres de division et des Super Bowls. Les défenses du passé étaient géniales, mais je pense que cette année, nous devons nous concentrer sur le fait de nous approprier quelque chose, de sortir de l’ombre des grandes défenses. »

    Avec l’arrivée du safety Tony Jefferson et une Draft intéressante (sélection du cornerback Marlon Humphrey, des linebackers Tyus Bowser et Tim Williams, et du defensive end Chris Wormley), la défense des Ravens s’est renforcée et a le potentiel pour faire mal en 2017.

    La saison dernière, Baltimore a terminé septième de la NFL au nombre de yards accordés (322,1 par match) et neuvième au nombre de points encaissés (20,1 en moyenne).


  • [buzz] Julio Jones perd une boucle d’oreille à 150 000 dollars en faisant du jet ski

    Il s’en passe des choses durant une intersaison NFL !

    Parti tester un jet ski sur le lac Lanier (Géorgie) en début de semaine, Julio Jones n’a pas dû apprécier l’addition. Selon WXIA-TV, le receveur des Falcons a perdu une boucle d’oreille d’une valeur de 150 000 dollars en tombant à l’eau.

    Une équipe de plongeurs engagée par Jones est même descendue à 20 mètres de profondeur pour tenter de récupérer le bijou, mais sans succès.


  • Jaylon Smith (Cowboys) : « C’était un super sentiment de s’équiper et de cogner »

    Mercredi était un jour spécial pour Jaylon Smith.

    Victime d’une rupture des ligaments du genou lors du Fiesta Bowl en janvier 2016, le jeune linebacker des Cowboys s’est entraîné pour la première fois avec des protections mercredi. Il a participé à huit jeux sur du 11-contre-11.

    « C’était un superbe sentiment de pouvoir jouer, et surtout de pouvoir s’équiper et cogner quelqu’un. C’est vraiment un sentiment génial. J’étais excité par rapport à ça » a-t-il déclaré via ESPN.

    Jaylon Smith, sélectionné au second tour de la Draft 2016 par les Cowboys, n’a pas joué la moindre minute lors de sa saison rookie, et la franchise texane ne compte pas prendre de risque avec lui.

    Il est donc difficile de dire quand est-ce qu’il fera ses grands débuts en NFL, mais Smith est optimiste pour la suite.

    « Je suis très confiant, mais je prends les choses au jour le jour. Je ferai toutes les choses qu’ils m’autorisent à faire. »


  • Madden NFL 18 : Tom Brady obtient un 99 !

    Vedette de la nouvelle version de Madden NFL, Tom Brady a obtenu la note maximale avec un 99 !

    Le site officiel d’EA Sports a dévoilé hier le Top 5 des quarterbacks et le joueur des Patriots a logiquement terminé en tête, lui qui a été choisi pour faire la couverture du jeu après avoir remporté son cinquième Super Bowl. Voici le classement.

    1. Tom Brady (New England Patriots) : 99
    2. Aaron Rodgers (Green Bay Packers) : 98
    3. Matt Ryan (Atlanta Falcons) : 96
    4. Drew Brees (New Orleans Saints) : 92
    5. Ben Roethlisberger (Pittsburgh Steelers) : 91

    EA Sports a également indiqué que Russell Wilson (Seattle Seahawks) et Andrew Luck (Indianapolis Colts) obtenaient une note de 90 ou plus. Quant à Cam Newton (Carolina Panthers), il est tombé à 88 suite à une saison 2016 décevante.

    Pour rappel, les notes de la cuvée rookie 2017 sont également disponibles.


  • Le petit dej’ : Lucky Whitehead a atterri, Martellus Bennet obligé de dormir par terre

    L’actu chaude

    Ravens : 2 à 6 semaines d’absence pour Joe Flacco

    Les Chargers récupèrent le quarterback Cardale Jones dans un échange

    Les notes Madden 18 des rookies 2017 ont été dévoilées !

    Lucky Whitehead se pose chez les Jets

    Coupé par les Cowboys suite à une arrestation qui n’en était pas une, Lucky Whitehead a une nouvelle équipe : les Jets. Le receveur a été réclamé sur le waiver par la franchise de New York. Il pourrait aider les verts dans le secteur des retours. Ces deux dernières années, Whitehead a retourné 44 punts pour 305 yards (6,9 yards en moyenne) et 33 kickoffs pour 846 yards (25,6 yards en moyenne).

    Pour ce qui est de son départ de Dallas, Whitehead n’en gardera pas un grand souvenir.

    « On ne va pas tourner autour du pot. En gros, on m’a traité de menteur », a-t-il expliqué au Dallas Morning News mercredi.

    Pas de chambre pour les retardataires

    Actuellement en camp d’entraînement avec les Packers, Martellus Bennett est arrivé en retard à l’internat de St. Norbert College, où son équipe loge. Arrivé après le couvre-feu et se voyant dans l’impossibilité d’atteindre sa chambre, le tight end a conduit 15 minutes jusqu’aux installations d’entraînement de Green Bay et a décidé de dormir allongé sur le sol devant son casier.

    « Ca ne me dérange pas de dormir sur le sol. En fait, j’aime bien dormir par terre de temps en temps », a assuré le tight end sur Instagram.

    Bennett a même commencé à se demander si des fantômes hantaient le Lambeau Field. Finalement, pas de fantômes, mais c’est une méthode infaillible pour être à l’heure à l’entraînement du matin.

    Bennett ne s’était même pas fait pincer, avant que les journalistes ne vendent la mèche au coach Mike McCarthy.

    « Je n’envoie généralement pas des gens vérifier si personne ne dort dans le vestiaire », a expliqué ce dernier à USA Today.

    Session d’entraînement commune pour les Lions et Patriots

    Les Patriots et les Lions vont s’entraîner ensemble C’est Bill Belichick qui l’a confirmé en conférence de presse et le coach a même ajouté qu’il appréciait grandement ces sessions qui gardent les joueurs sous pression. L’entraînement aura lieu à Detroit.

    Promotion

    John Elway n’a pas fait que signer un nouveau contrat avec les Broncos. Il a aussi gagné une promotion. Dans un communiqué de presse, la franchise annonce qu’en plus du poste de manager général, il a été promu du statut de « vice-président » des opérations football à celui de « président. »

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>

    Les blessures

    Devontae Booker (RB, Broncos) souffre d’une blessure au poignet. Il devrait manquer environ 6 semaines de jeu. Selon Pro Football Talk, la douleur le gênait depuis les entrainements de printemps, et lors de la visite médicale passée à son arrivée au camp mercredi, il a annoncé aux médecins que le problème continuait.

    – Sans surprise, Teddy Bridgewater (QB, Vikings) a été placé sur la liste des blessés pour débuter le camp d’entrainement. Il doit parler à la presse ce jeudi pour la première fois depuis sa blessure.

    Pernell McPhee (OLB, Bears) souffre du genou et a été placé sur la liste des blessés. Il pourra être activé dès que la franchise le jugera prêt. Selon le Chicago Sun Times, le joueur avait pourtant perdu 5 kilos pendant l’intersaison pour soulager un peu ses articulations.

    – Saison terminée pour Zac Dysert (QB, Cowboys). Le site officiel de Dallas annonce qu’il souffre d’une hernie discale.

    Colt Anderson (S, Bills) a été placé sur la liste des blessés à cause d’un problème au pied.

    Les transferts et signatures

    Allen Barbre (OL) a été envoyé chez les Broncos. En échange, les Eagles recevront un choix de Draft dont la valeur va dépendre des performances du joueur. Si Barbre n’est pas retenu dans l’effectif pour la saison, Denver n’aura rien à donner à Philadelphie.

    – Les Titans ont annoncé mercredi la prolongation de contrat du lineman offensif Dennis Kelly (OL). Les termes du contrat n’ont pas été dévoilés. Arrivé il y a un an de Philadelphie en échange de Dorial Green-Beckham (WR), Kelly a joué tous les matchs de Tennessee la saison dernière, dont 6 en tant que titulaire.

    Devin Street (WR, Jets) a été coupé. Il se retrouve donc à la rue.

    La ligne et un gros chèque

    Dontari Poe (DT, Falcons) pèse moins de 149 kilos. Le coach Dan Quinn a confirmé à ESPN que le defensive tackle a réussi la deuxième des quatre pesées prévues par son contrat. Résultat : 125 000 billets verts de plus pour lui !

    Prochain rendez-vous avec le balance le lundi précédant le premier match de la saison régulière.

    Le son du jour


  • Les Chargers récupèrent le quarterback Cardale Jones dans un échange

    Cardale Jones ne sera pas le quarterback du futur des Bills. Mercredi soir, le lanceur de 24 ans s’est envolé pour Los Angeles, où il portera désormais les couleurs des Chargers.

    Selon ESPN, Buffalo va recevoir un choix du 7e tour de la Draft soumis à des conditions en échange de Jones. Une nouvelle accueillie avec un simple emoji par le joueur.

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>

    Sélectionné au 4e tour en 2016 après une carrière universitaire en dent de scie à Ohio State, Jones reste un projet. Mais derrière Philip Rivers, aujourd’hui âgé de 36 ans, il va avoir l’occasion d’apprendre d’une des références de la NFL à son poste.

    « Il est le joueur de quarterback que vous voulez avoir en réserve », assure le coach Anthony Lynn sur le site officiel des Chargers. « Il va avoir l’opportunité de venir sur le terrain et de se battre. Nous pensons que Cardale peut être développé. »

    Jones va se battre pour le poste de remplaçant avec Kellen Clemens.

    Robert Griffin III, qui avait été testé par les Chargers, va donc certainement devoir chercher ailleurs.


  • Ravens : 2 à 6 semaines d’absence pour Joe Flacco

    Les blessures ne lâchent toujours pas les Ravens. Et cette fois, c’est carrément le leader de l’attaque, Joe Flacco, qui est concerné.

    Selon NFL Media, le quarterback souffre d’un problème discal dans le dos. Au mieux, il manquera une à deux semaines. Mais cette absence pourrait se prolonger jusqu’à six semaines !

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>

    Évidemment, la différence est grande, puisque le scénario le plus pessimiste pourrait mettre en doute la participation de Flacco à l’ouverture de la saison. Quoi qu’il arrive, le numéro 5 va perdre le précieux temps de réglage que constitue le camp. Ce genre de douleur au dos pourrait aussi le gêner au fil de la saison.

    En attendant, Ryan Mallett va prendre le relais à la tête de l’attaque. En 2015, il avait débuté 4 rencontres, avec un bilan de deux victoires pour deux défaites. Dustin Vaughan est l’autre lanceur de l’effectif.

    Par ailleurs, la franchise a confirmé mercredi que le running back Kenneth Dixon ne rejouera pas en 2017 à cause de sa déchirure au ménisque.

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>


mercredi 26 juillet 2017

  • Le premier choix de la draft 2014 des Eagles, Marcus Smith, a été coupé

    Un élément décevant de l’effectif des Eagles a été coupé. Sélectionné au premier tour de la draft 2014 par les Eagles, Marcus Smith a été coupé.

    Utilisé comme lineman défensif ou comme linebacker, le joueur n’a jamais vraiment confirmé son potentiel. Apprécié par Chip Kelly, il n’a cependant pas survécu à la nouvelle direction prise par Philadephia.

    En 37 matchs avec les Eagles, il a cumulé 23 placages et 4 sacks.


  • L’instant mignon : le rookie Curtis Samuel déposé au camp par sa maman

    Sélectionné par les Panthers au second tour de la dernière Draft, Curtis Samuel a débarqué au camp d’entraînement mardi d’une manière plutôt inhabituelle pour un joueur NFL.

    En effet, le rookie de Carolina a été déposé à l’université de Wofford par sa maman, qui a ensuite pris le temps de regarder son fils marcher vers sa destination (via Tiffany Blackmon de NFL Network). Cette scène rappelle forcément la rentrée des classes chez les enfants.

    Il y aurait cependant une raison à cela. En effet, d’après Curtis Samuel, la mère avait besoin de la voiture pendant la journée…

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>


  • [vidéo] Drew Brees donne un aperçu du nouveau vestiaire des Saints

    Mardi, Drew Brees a découvert le nouveau vestiaire des Saints au centre d’entraînement de la franchise, à Metairie. Et visiblement, il a aimé.

    A travers une vidéo sur son compte Instagram, le quarterback des Saints a donné un petit aperçu des lieux. « Irréel » et « incroyable » sont les qualificatifs utilisés par Brees pour décrire ce nouveau vestiaire.

    Contrairement aux trois dernières années, le camp d’entraînement des Saints se déroule à Metairie cette année, et non à West Virginia. Il débute ce mercredi.

    #Saints new locker room…unreal!!

    Une publication partagée par Drew Brees (@drewbrees) le

    <script async defer src='http://feeds.feedburner.com/platform.instagram.com/en_US/embeds.js'></script>


  • Earl Thomas : « Je ne pense pas que je serai limité au camp d’entraînement »

    Dimanche, les Seahawks vont débuter leur camp d’entraînement et Earl Thomas semble déjà prêt à en découdre.

    Le safety, victime d’une fracture du tibia la saison dernière, a déclaré via le Seattle Times qu’il avait hâte de débuter le camp après de nombreuses semaines de rééducation.

    « Je me sens vraiment, vraiment bien. Je me sens solide. C’est tout ce que je peux demander à ce stade de la saison. Je suis excité et prêt à revenir sur le terrain avec les gars […]. »

    Il se sent tellement bien qu’il pense pouvoir être à 100 % d’entrée.

    « Je ne pense pas que je serai limité. Avec le camp, je vais me retrouver dans des bonnes situations qui me permettront de voir comment je réagis. On verra à partir de là. »

    Reste à voir ce qu’en pensent les Seahawks, qui ne veulent évidemment prendre aucun risque avec leur safety All-Pro.


  • Étude : des dommages sur 90% des cerveaux d’anciens joueurs étudiés

    La recherche continue sur les liens entre le football américain et les dommages au cerveau, notamment l’encéphalopathie traumatique chronique (CTE).

    Mardi, une étude publiée dans le journal de l’American Medical Association révèle qu’un diagnostic de CTE a été posé pour 177 des 211 cerveaux d’anciens joueurs étudiés post-mortem, soit environ 90% des cas.

    La maladie est présente chez 110 des 111 joueurs NFL étudiés, 48 des 53 joueurs universitaires, 9 des 14 joueurs semi-pro, 7 des 8 joueurs de CFL et 3 des 14 joueurs de lycée. Pas de trace de CTE sur les cerveaux de deux joueurs plus jeunes étudiés.

    Parmi les cerveaux étudiés, se trouvaient notamment Ken Stabler, Bubba Smith, Dave Duerson et Ralph Wenzel. Frank Wainright, mort à 46 ans en avril 2016, a également été diagnostiqué. Il était mort d’une attaque cardiaque déclenchée par un saignement au cerveau.

    L’âge moyen du décès des cerveaux étudié est de 66 ans. Sur les 177 hommes, 18 se sont suicidés.

    Un punter ou kicker touchés ?

    Sur les 111 joueurs NFL étudiés, tous les postes sont représentés. Il y a également un kicker et un punter. Et si un seul des 111 joueurs ne souffrait pas de CTE, cela veut dire qu’au moins un des deux spécialistes était touché.

    « Beaucoup de questions restent en suspens », explique Ann McKee, une des auteurs de l’étude pour l’université de Boston, à ESPN. « Certains joueurs ne montrent pas de preuves de cette maladie malgré de longues années à jouer. »

    Une des questions soulevée par McKee est aussi celle de l’influence du mode de vie de certains joueurs, avec l’alcool, la drogue, leur alimentation ou l’utilisation de produits dopants.

    Dans un communiqué, la NFL a réagi à cette étude en expliquant que ces informations sont importantes pour faire avancer la lutte contre les traumatismes au cerveau, et que la ligue va continuer à travailler pour améliorer la santé des joueurs anciens et actuels.


  • Le toit du nouveau stade des Falcons va rester fermé pour les premiers matchs

    Dans un mois, les Falcons vont faire leurs grands débuts dans leur nouveau stade, le Mercedes-Benz Stadium. Et d’après Tim Tucker du Atlanta Journal-Constitution, le toit restera fermé.

    En effet, le directeur général d’AMB Group (la société chargée de la construction du stade) Stephen Cannon a déclaré mardi que le mécanisme pour ouvrir le toit ne sera pas prêt pour le début de saison à cause des retards accumulés dans la construction du stade. Pour le moment, aucune date précise n’a été donnée concernant son ouverture.

    Par contre, on sait déjà que le toit sera également fermé pour le premier match à domicile des Falcons en saison régulière, prévu le 17 septembre prochain.

    D’après Cannon, l’ouverture du toit devrait se faire pendant la saison. Il a ajouté qu’un délai de 40 jours était nécessaire après construction pour rendre le mécanisme opérationnel. Et à l’heure actuelle, le toit n’est pas tout à fait terminé…


  • Le petit dej’ : Michael Vick apprenti coach, un Patriots à la retraite

    L’actu chaude

    Cowboys : enfin le jackpot pour La’el Collins

    Jaguars : Brandon Linder devient le centre le mieux payé de la NFL

    Cowboys : Jourdan Lewis jugé non-coupable pour violences domestiques

    Les Eagles signent une star du rugby canadien

    Cowboys :Lucky Whitehead a bien été victime d’une erreur d’identification !

    En grève

    Duane Brown (T, Texans) veut un nouveau contrat. Et il a décidé de passer des paroles aux actes pour obtenir ce qu’il veut. Il a refusé de se présenter au camp d’entraînement et les Texans ont réagi en le plaçant sur la liste de réserve.

    Cette guerre interne va lui couter cher, en tout cas dans un premier temps. Lui qui devait toucher 9,4 millions de dollars pour la saison à venir, ce salaire sera amputé de 40 000 dollars par jour passé loin de l’équipe.

    Michael Vick dans le staff des Chiefs

    Andy Reid était déjà l’homme qui avait donné sa chance à Michael Vick après ses démêlés judiciaires, à l’époque aux Eagles. Cette fois, c’est de coach à coach que les deux hommes vont se retrouver comme l’a annoncé la franchise sur Twitter.

    Pour l’instant, la présence de Vick, en tant qu’assistant de Reid, va rester temporaire puisque l’accord entre les deux parties ne porte que sur le camp d’entraînement. Mais si l’ancien quarterback donnait vraiment satisfaction, cela pourrait être le début de la carrière de Michael Vick, le coach.

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>

    C’est signé

    – Alterraun Verner (CB) est désormais un joueur des Dolphins. Après avoir signé un beau contrat à Tampa Bay, Verner n’a jamais confirmé et le divorce était devenu inévitable. Dans le même temps, Koa Misi (LB) a été placé sur la liste des blessés.

    Stanley Jean-Baptiste (CB) va connaître son cinquième maillot en NFL puisqu’il vient de signer avec les Jacksonville Jaguars. Déjà signé par les Saints en mai dernier il avait été libéré un mois plus tard. Cela dit, la stabilité ne se trouve peut être pas à Jacksonville puisqu’avec Jean-Baptiste, l’effectif des Jaguars compte désormais 90 joueurs.

    Baccari Rambo (S), Sam Barrington (LB) et Karim Barton (OL) ont signé avec les Bills.

    Les blessures

    Kenneth Dixon (RB, Ravens) pourrait manquer toute la saison ! Selon NFL Network, l’opération subie par le coureur a consisté en une réparation de son ménisque, qui devrait nécessiter 4 à 5 mois de traitement. C’est le troisième blessure au genou en moins d’un an pour le joueur de seconde année. Dixon était déjà suspendu pour les quatre premières rencontres de l’année. Bobby Rainey (RB) a été signé pour prendre sa place dans l’effectif.

    Malik Hooker (S, Colts) ne sera finalement pas prêt pour le début du camp d’entraînement. Les médecins des Colts ont en effet détecté un problème tendineux préconisant une période de repos. Il est donc placé sur la liste des blessés ou il rejoint Andrew Luck et Clayton Geathers.

    Howard Wilson (CB, Browns) est l’autre rookie du jour à rejoindre la liste des blessés, cette fois du côté de Cleveland. Déjà peu convaincant lors du mini camp de rookies, Wilson s’est peut être tiré une balle dans le pied. Ou plutôt dans le genou puisque c’est cette partie du corps qui occasionne son absence et qui pourrait même nécessiter une intervention chirurgicale.

    Sammie Coates (WR, Steelers) ne sera pas là pour le début du camp d’entrainement. Selon ESPN, il a subi une arthroscopie du genou la semaine dernière. Il va lui falloir quelques semaines pour revenir à fond.

    Clap de fin

    Andrew Hawkins (WR, Patriots) ne jouera donc jamais sous le maillot des Patriots. Signé pendant la dernière intersaison, le receveur de 31 ans a expliqué sur les réseaux sociaux que son corps ne répondait tout simplement plus.

    « J’ai juste appelé coach Belichick pour les informer de ma décision de me retirer. Après les entraînements volontaires, mon corps ne répondait et ne se sentait plus comme il faut être pour participer à un camp d’entraînement. Ils étaient déçus mais je leur ait dit que j’étais reconnaissant de l’opportunité qu’ils m’avaient donné de travailler pour une organisation aussi prestigieuse. »

    Au moins, sa reconversion est toute trouvée puisqu’il a récemment obtenu un master à Columbia et devrait travailler dans l’économie.

    Les Cowboys ne veulent plus parler de Lucky Whitehead

    Accusé de vol à l’étalage, viré par les Cowboys, puis innocenté, Lucky Whitehead (WR) a vécu quelques journées agitées. Mardi, les journalistes voulaient évidemment interroger Jason Garrett sur le sujet. Sauf que le coach n’a pas apprécié, et qu’il a interrompu son point presse au bout de trois minutes. Aux six premières questions, il avait répondu que l’équipe est « passée à autre chose. »

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>

    Employé (presque) modèle

    Contrairement à Duane Brown, Greg Olsen (TE, Panthers) ne se mettra pas en grève pour obtenir un nouveau contrat. Le joueur sera donc bien présent au camp d’entraînement. Interrogé par le site officiel des Panthers, Olsen a expliqué son choix.

    « Je ne pense pas que c’est une bonne solution d’ajouter de l’huile sur le feu et d’être une distraction. »

    En juin dernier, ce même Greg Olsen n’avait pourtant pas hésité à mettre de l’huile sur le feu en réclamant un salaire à hauteur des meilleurs tight end de la ligue.

    Pas de régime

    Il y a quelques semaines, une photo de Kelvin Benjamin (WR, Panthers) avait créé l’hilarité, la faute à l’en-bon-point affiché du receveur star des Panthers. Mais pour son coach, Ron Rivera, il n’y a aucun problème.

    « Kelvin Benjamin est la ou il doit être en terme de poids. »

    Une réponse laconique qui a le mérite d’être claire.

    Sur le retour

    Chad Johnson (WR) désire toujours jouer en NFL. L’ancienne star des Bengals, aussi connue sous le nom de Chad Ochocinco a posté un tweet évocateur, semblant tout à fait sérieux.

    « Est-ce que quelqu’un peut m’amener au camp d’entraînement des Lions la semaine prochaine ? Je suis toujours disponible et je n’hésiterai pas à fouler le terrain d’entraînement pour montrer ma vitesse. »

    Cela dit, les 39 ans du receveur ne devraient pas encourager les Lions à l’appeler. Il sera de toute façon dans les parages puisque sa fille de douze ans participera à une compétition d’athlétisme à Detroit cette semaine la.

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>

    Aie !

    David Irving (DL) a perdu quelque chose : son piercing au téton. Sur Twitter, le lineman défensif a expliqué qu’il a perdu l’objet au cours de l’entrainement de mardi. Apparemment, il ne s’est pas arraché, ou alors sa tolérance à la douleur est très élevée !

    À un abonné qui lui a demandé si Lucky Whitehead lui a volé, Irving a répondu avec un « Trop tôt. »

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>


  • Cowboys : Jourdan Lewis jugé non-coupable pour violences domestiques

    Le feuilleton judiciaire quotidien continue du côté de Dallas. Lundi, c’est Jourdan Lewis qui était devant un juge.

    Le cornerback rookie était accusé d’agression par une ex-petite amie. La jeune femme avait rapporté aux autorités que Lewis l’aurait attrapée et tenue par le cou suite à une dispute au sujet de factures. Sur place, la police n’a pas constaté de blessures visibles sur la plaignante.

    Le juge s’est prononcé : non coupable.

    Sélectionné au troisième tour en avril dernier, Lewis va maintenant pouvoir rejoindre le camp d’entrainement des Cowboys.


  • Jaguars : Brandon Linder devient le centre le mieux payé de la NFL

    Il n’est pas le joueur le plus connu de la ligue, mais Brandon Linder est désormais un des mieux payé. Le mieux rémunéré à son poste, même.

    Selon ESPN, le joueur des Jaguars a signé une prolongation de 5 ans, pour un tarif légèrement supérieur à 10 millions de dollars par saison. Travis Frederick, le centre des Cowboys qui émarge à 9,4 millions par an, est donc battu.

    « Je voulais que ce soit fait avant le camp d’entrainement pour qu’on puisse se concentrer sur le football et gagner des matchs », a assuré Linder suite à sa signature.

    Sélectionné au troisième tour en 2014, Linder a débuté les 32 matchs qu’il a disputé sous les couleurs de Jacksonville. D’abord guard, il a pris place au centre de la ligne en 2016. Il est donc désormais engagé pour y rester jusqu’à la fin de la saison 2022.

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>


  • Cowboys : enfin le jackpot pour La’el Collins

    L’histoire NFL de La’el Collins vient de prendre un nouveau détour. Pour le meilleur.

    Selon le Fort Worth Star-Telegram, le lineman vient de signer une prolongation de contrat de 2 ans et 15,4 millions de dollars. Un bonus de 2 millions de dollars est aussi prévu si Collins joue 85% des snaps offensifs de Dallas.

    Un contrat qui va s’ajouter au 616 750 dollars qu’il va gagner en 2017 sur la dernière année de son contrat rookie. Au total, cela fera donc un peu plus de 16 millions sur les trois campagnes à venir.

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>

    Deuxième right tackle de la NFL

    Avec 7,7 millions de moyenne pour les saisons 2018 et 2019, Collins sera le deuxième right tackle de la ligue en terme de salaire, seulement devancé par Ricky Wagner, des Lions.

    Collins n’a toujours que 23 ans, et il savoure probablement cette récompense. Attendu très haut dans la Draft en 2015, l’ancien de LSU n’avait finalement pas été sélectionné lorsqu’il a été annoncé qu’il allait être interrogé par la police dans l’affaire du meurtre d’une femme avec laquelle il avait entretenu une relation. Jamais considéré comme suspect, il n’avait jamais été inquiété, mais l’affaire lui a coûté une sélection au premier tour, et le gros contrat qui allait avec.


mardi 25 juillet 2017

  • Cowboys : Lucky Whitehead a bien été victime d’une erreur d’identification !

    Lucky Whitehead

    Lucky Whitehead est donc bien une victime dans cette histoire rocambolesque de vol à l’étalage ! Accusé de ce délit, Whitehead se défendait jusque la en disant qu’il y avait erreur sur la personne et qu’il n’était pas présent à l’endroit ou tout s’est produit. Cela n’a pourtant pas empêché les Cowboys de le couper. Aujourd’hui, la police lui a finalement donné raison dans un communiqué.

    Ce communiqué explique que, la personne qui a été arrêté après ce vol à l’étalage n’avait pas de papiers d’identité sur lui. Il s’est alors présenté en utilisant le nom, la date de naissance et le numéro de sécurité sociale de Lucky Whitehead. La police a pu retrouver la photo d’identité du receveur dans ses fichiers et considérer que la ressemblance avec le suspect était suffisamment grande pour décréter qu’il s’agissait de la même personne.

    « Au point ou nous en sommes, la police peut confirmer que l’identité de monsieur Whitehead a été faussement donnée à la police pendant l’enquête, » peut-on lire dans le communiqué de la police. « La police regrette l’impact que ces évènements ont eu sur monsieur Whitehead et sa famille. »

    Joints par ESPN, les Cowboys ont confirmé qu’ils ne reviendront pas sur leur décision de couper le joueur car il s’agissait d’une décision sportive. L’agent de Whitehead a déclaré qu’il y aurait une réflexion à mener sur la suite légale à donner à cette affaire via l’association des joueurs de NFL.


  • Broncos : Gary Kubiak de retour dans un nouveau rôle

    Gêné par de nombreux problèmes de santé la saison dernière alors qu’il était le head coach des Denver Broncos, Gary Kubiak avait prit la décision de se retirer après la saison.

    Mais selon la chaîne de télévision locale KUSA, les Broncos sont parvenu à convaincre leur ancien coach de revenir dans l’organisation dans un rôle de scouting. Kubiak sera désormais basé à Houston et sera chargé d’évaluer les joueurs de NCAA en vue de la draft.

    Il pourrait alors collaborer avec l’un de ses fils, Klein, qui est lui aussi scout pour les Broncos dans le sud ouest des Etats-Unis. Un autre de ses fils, Klint, est désormais assistant offensif dans le staff de Vance Joseph, le nouveau head coach de la franchise de Denver.


  • Les Eagles signent une star du rugby canadien

    La filière rugby continue de fournir des jolis paris à la NFL. Cette fois, c’est au tour d’Adam Zaruba de tenter sa chance.

    Après un test sur le terrain dimanche, le Canadien a signé avec les Eagles ce lundi. Officiellement, il est annoncé pour le poste de tight end. Il faut dire que ses mensurations (1,98m, 120 kilos) évoquent celles de Rob Gronkowski (2,00m, 122 kilos).

    Cette année, Zaruba s’est illustré lors des World Rugby Seven Series. Mais il ne découvre pas le foot US. Il a déjà joué au lycée, avant d’intégrer la fac Simon Fraser, la seule au Canada à faire partie de la NCAA (Div II).

    Nate Ebner, safety et special teamer des Patriots, est aussi passé par le rugby. Il y est même retourné lors des Jeux olympiques de Rio en 2016. C’est le modèle à suivre. Jarryd Hayne a tenté sa chance ces dernières années, mais cela n’a jamais vraiment pris.

    Zaruba a en tout cas de sacrées mains !


  • Roger Goodell peut mettre 500 000 dollars d’amende aux supporters des Packers

    Contrairement à toutes les autres franchises NFL, les Green Bay Packers appartiennent à leurs fans, avec 363 948 actionnaires au total.

    Mais être actionnaire de la franchise du Wisconsin comporte aussi des risques. Le journaliste d’ESPN Darren Rovell explique sur son compte Twitter que le commissionnaire de la NFL Roger Goodell peut infliger une amende maximale de 500 000 dollars en cas de comportement préjudiciable au bon fonctionnement de la ligue (comme critiquer publiquement un employé de la NFL, des officiels ou des coaches…).

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>

    Autrement dit, les fans des Packers qui sont actionnaires de la franchise doivent être très prudents avec leur comportement, et il y a des chances que certains d’entre eux ne soient même pas au courant de ces règles. Mais pour la ligue, ils sont considérés comme des propriétaires à part entière, au même titre qu’un Jerry Jones ou un Robert Kraft.

    Pas sûr tout de même qu’un supporter qui s’emballerait sur Twitter soit véritablement sanctionné.

    En attendant, ils étaient entre 8 000 et 10 000 lundi à Lambeau Field pour la réunion des actionnaires.

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>


  • Laurent Duvernay-Tardif (Chiefs) : « La médecine et le football sont extrêmement complémentaires »

    À 48h de son retour à Kansas City, Laurent Duvernay-Tardif avait donné rendez-vous aux médias dans la bibliothèque Osler de l’université McGill. TouchdownActu était présent pour l’écouter parler de sa double vie d’étudiant en médecine/footballeur, évoquer l’intersaison mouvementée du côté de KC et se tourner vers l’avenir après deux dernières campagnes au goût d’inachevé.

    En chaussures bateaux, short bleu et chemise fleurie, le guard des Chiefs savourait ses quelques jours de vacances avant la reprise. Sa dernière rotation de médecine achevée vendredi, LDT s’attaque déjà aux préparatifs de la nouvelle saison, sa quatrième dans le Missouri. Morceaux choisis de son intervention.

    Préparation mentale, physique et excitation

    « Ça va bon train, c’est sûr que je pense que le plus gros préparatif c’est l’état mental, la préparation psychologique pour être concentré en arrivant (au camp d’entraînement). J’ai fini la dernière année clinique de mon cursus vendredi dernier, en anesthésie. Aujourd’hui je suis à McGill pour faire un cours de santé publique qui va durer deux jours. Je m’en vais vers Kansas City mercredi matin, début du camp d’entraînement jeudi à 14h.

    Dire bye à la famille, aux amis, c’est important. Ça l’est tout autant de se reposer. J’ai terminé des rotations cliniques un petit peu plus exigeantes à l’hôpital. Les 48 prochaines heures, je suis libre. C’est important pour amorcer la transition. 24h après mon arrivée à Kansas City je serai déjà sur le terrain, donc c’est super important de bien gérer la transition et de faire monter l’excitation pour le camp d’entraînement tout en sachant que ça va être difficile. La médecine est tellement exigeante intellectuellement parlant, qu’à un moment donné tu as juste hâte de faire la transition vers le côté plus physique du football. J’ai bien hâte de retourner à Kansas City, on a une belle équipe cette année, beaucoup de responsabilités aussi avec le nouveau contrat. J’ai hâte de retrouver les amis et le rythme du football.

    On ne se cachera pas, le camp d’entraînement est une épreuve extrêmement difficile physiquement et mentalement, on est un des seuls camps d’entraînement qui est en retrait de Kansas City, qui n’est pas au training facility même, on dort dans des dortoirs, les horaires sont assez chargés. Je sais que ça va être difficile, mais je me prépare comme si c’était un marathon. Tu dois te convaincre que c’est une étape nécessaire pour ton développement, que ça va être payant en décembre. C’est important de foncer et de se concentrer sur chacun des jeux pour devenir un meilleur joueur de football.

    Le mois d’été entre le camp de printemps et celui d’entraînement est toujours le plus difficile pour moi. En sortant du camp de printemps, tu es au sommet de ta forme, tu t’entraînes tous les jours depuis deux mois, tu t’es habitué à la chaleur, à courir dehors, à porter ton casque de football. Revenir à Montréal, se lever tôt, faire ma rotation d’été en anesthésie, finir relativement tard et trouver l’énergie malgré tout pour aller t’entraîner par ce que tu sais que le début de la saison 2017 n’est que dans un mois, c’est quelque chose de stressant et qui demande des sacrifices. »

    Avec l’argent, viennent les responsabilités

    « Je pense que mes premières années dans la ligue, mes objectifs étaient surtout d’ordre personnel. Maintenant, rendu à ma quatrième année, je comprends mieux le système de jeu de l’équipe et mes objectifs sont davantage tournés vers le collectif. Je vais essayer de porter l’équipe encore plus et de faire que notre saison se poursuive jusqu’en février prochain.

    Le nouveau contrat est tel que mon jeu doit être à la hauteur du montant d’argent pour lequel j’ai signé. La constance est maintenant le nouveau mot d’ordre, je me dois d’être performant. Avant bien jouer 9 jeux sur 10 était très bon, maintenant on vise 9,5. Comme je le disais, mes objectifs maintenant sont plus d’ordre collectif, je dois assurer la cohésion au niveau de la ligne offensive plus que me fixer des buts personnels à atteindre.

    Ça va être la première fois que je vais jouer à côté du même centre et du même tackle droit deux saisons consécutives. C’est immense d’avoir de la stabilité sur la ligne offensive. Ça fait toute la différence, rien qu’au niveau de la cohésion d’équipe. Nous avons été capables en deuxième moitié de saison de bien protéger Alex Smith, ce qui n’avait pas nécessairement été le cas dans la première moitié, et c’est dû à la chimie, à la cohésion sur la ligne offensive. C’est vraiment crucial. La ligne offensive c’est cinq joueurs qui jouent comme un seul homme, sans statistique individuelle, dans un rôle déterminant pour toute l’attaque. »

    Football et médecine, deux vies à conjuguer

    « La rhétorique médicale est différente que le langage sur la ligne de mêlée. […] Quand je suis arrivé à Kansas City, il y avait beaucoup de points d’interrogation quant au fait que je sois francophone, par rapport au fait que j’étudiais en médecine et ça a pu freiner mon intégration au sein du vestiaire. Je suis resté moi même, et maintenant ces freins là se sont relâchés, les gens comprennent ce que je veux faire, ont de la curiosité pour la médecine, mais aussi pour Montréal. Ça n’est pas anodin je pense que quatre des joueurs de la ligne offensive soient venus ici, prendre le pouls de cette ville que je défends et valorise beaucoup.

    Les postes sur la ligne offensive ne sont pas les plus prestigieux, mais l’histoire de médecine qui vient avec offre quelque chose d’unique qui intéresse de plus en plus les médias américains. […] La NFL te donne une tribune pour parler de ce que tu défends, que ce soit ma fondation, mon parcours, la promotion des saines habitudes de vie. […] Mon rôle dans le vestiaire c’est avant tout de jouer au football. Et avant d’essayer de faire des diagnostics, mon rôle c’est d’abord de vulgariser, d’expliquer dans des termes simples comment telle blessure osseuse va impacter ta mobilité et ta biomécanique.

    Le plus dur chaque année, c’est de revenir à McGill en tant que simple étudiant et de voir des résidents en troisième année avec qui j’étais quand j’ai commencé. Créer un décalage d’une année avec eux tous les ans c’est difficile. En même temps je pense que j’ai une bonne raison. Ça m’aide à oublier ça, mais j’ai définitivement hâte d’être diplômé. C’est quelque chose que je m’étais promis de faire et je me rends compte que j’en suis tout proche. Je viens de terminer mon dernier quart de travail à l’hôpital en tant qu’étudiant en médecine vendredi dernier et je me suis rendu compte – ce qui est quand même fou – que la prochaine fois que je rentrerai dans un hôpital ce sera en tant que médecin si tout va bien. À chaque intersaison je me rapproche du but et je suis extrêmement fier de me dire qu’en 2018 je serai diplômé. »

    Deux mondes pas si différents

    « Il y a toujours une ligne de communication d’ouverte entre mes entraîneurs à Kansas City, mon entraîneur à Montréal puis moi. Évidemment j’ai un peu plus de flexibilité au niveau de mon horaire du fait de mes études. C’est primordial pour moi de m’assurer qu’en arrivant au camp d’entraînement je sois en forme physiquement et que j’aie l’état d’esprit qu’il faut pour bien attaquer des prochaines semaines qui vont être difficiles.

    Professionnellement parlant c’est compliqué de revenir à la médecine, de devoir me détacher de mon rôle de joueur de football. C’est compliqué parfois dans ma relation avec mes patrons, dans ma relation avec les patients, mais c’est un beau défi aussi. C’est le meilleur des deux mondes. […] C’est très complémentaire. L’espèce d’étude analytique très logique du football est complémentaire à une médecine elle aussi très logique, mais qui implique aussi beaucoup de par cœur, d’anatomie, de pharmacologie. Je pense que ça se marie super bien ensemble. Je dit souvent ça pour rire, mais c’est vrai qu’un joueur de ligne offensive prend souvent plus de notes en meeting que je n’en prends quand je suis à l’hôpital. Les gens ne réalisent pas toujours, mais nous passons plus que 50% de notre temps devant des écrans à regarder des films de match, prendre des notes, apprendre des stratégies, apprendre des statistiques. Je ne me lasse jamais de discuter avec les statisticiens de l’équipe. C’est fou à quel point tout est quantifiable et transposable en chiffres. C’est ça qui fait du football un des sports les plus stratégiques au monde. »

    À quoi s’attendre pour les Chiefs en 2017 ?

    « Nous nous sommes qualifiés en séries la saison passée avec une semaine de repos bien méritée. Ma première année nous ne faisons pas les playoffs, la deuxième nous nous qualifions en wild card et l’année dernière nous faisons main basse sur la division, ce qui est quand même un exploit dans une AFC Ouest très compétitive. Je pense que nous sommes sur la bonne voie. Nous avons enregistré quelques bons renforts et possédons des futures stars qui se sont illustrées dès leur première saison, je pense à Tyreek Hill notamment. Ce sont des joueurs qui vont offrir beaucoup plus d’explosivité en attaque. Je pense que nous avons tout ce qu’il faut marquer des points, bien défendre et aller loin en séries.

    Les échecs des deux dernières années ont été durs à encaisser. Le football ça n’est pas comme dans les autres sports qui se jouent au meilleur des 7 matchs. Tout se joue sur un match, en 60 minutes. L’année dernière contre les Steelers, ils ne marquent pas le moindre touchdown. Nous avons commencé comme des lions, après ça nous n’avons plus rien fait avant de revenir fort en fin de partie et nous ne perdons que de deux points. Ce sont des choses difficiles à avaler en tant qu’équipe, mais aussi d’un point de vue personnel. C’est aussi ça qui te motive. Quand tu reviens à Montréal, il fait froid, tu travailles à l’hôpital, mais tu trouves la motivation d’aller t’entraîner le soir au lieu d’aller te coucher grâce à ça. Nous avons gagné en maturité en apprenant à perdre en séries éliminatoires. »

    Von Miller, Khalil Mack et Joey Bosa deux fois par an

    « On dit souvent en rigolant qu’être joueur sur la ligne offensive des Kansas City Chiefs ça implique d’affronter des linemen défensifs extrêmement talentueux. Et c’est sans compter les Dolphins, Jets, Patriots et Texans que nous allons jouer cette année. Se frotter à des joueurs de ce calibre, collectivement comme individuellement, c’est ce qui fait de toi un joueur reconnu ou non partout dans la ligue. […] Nous allons jouer beaucoup de très bonnes équipes cette année, beaucoup de matchs en primetime, les lundi, dimanche ou jeudi soir. En tant qu’équipe qui vise une finale, c’est ce que tu veux. Tu veux être reconnu comme un prétendant. You want to beat the best in order to be the best. »

    En vrac

    Jeremy Maclin et John Dorsey

    « Tout le monde a été surpris, que ce soit pour Jeremy Maclin ou John Dorsey, ce sont des nouvelles qui nous ont tous choqués pendant la saison morte. D’un autre côté, en tant que joueurs, nous sommes là pour tout donner sur le terrain, par pour critiquer. Tout le monde est conscient de ça. En tant que joueur tu dois comprendre que c’est l’aspect business du football, tu peux rien y faire. Je suis content que Jeremy ait signé à Baltimore, je suis content qu’on ait pas à jouer contre lui non plus, parce que c’est un joueur au talent incroyable. Je lui souhaite le meilleur là-bas. »

    Les Raiders à Vegas

    « C’est sûr que le fameux Black Hole d’Oakland c’est un stade mythique, où tu peux te retrouver à jouer sur un terrain de baseball quand t’y vas en septembre. Ça va prendre du temps pour s’habituer à ne plus dire Oakland Raiders. Ça fait partie de la réalité du sport, il faut aller là où se trouvent les opportunités. Je suis content que les Chiefs soient une organisation bien établie à Kansas City. La NFL c’est une économie de marché, n’importe quelle entreprise peut déménager son siège social où elle le veut, c’est partout pareil. C’est triste à dire, mais ça fait partie de la nature capitaliste du monde. C’est sûr qu’il y a eu des fans tristes à St. Louis, mais aussi des heureux de retrouver leurs Rams à Los Angeles. »

    Propos recueillis à Montréal, par Axel Perrichet.

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>


  • Le directeur général des Packers : « Cela va être fun de traverser l’Etat pour aller au Super Bowl »

    Le 4 février 2018, le Super Bowl LII se déroulera à Minneapolis, qui se situe à environ 450 kilomètres à l’ouest de Green Bay. Et visiblement, le directeur général des Packers Mark Murphy est très confiant par rapport à son équipe.

    « Cela va être très fun pour tous nos fans de traverser l’Etat quand nous serons au Super Bowl à Minneapolis » a-t-il déclaré via Aaron Nagler de PackersNews.com.

    Absent du Super Bowl depuis 2010, les Packers adoreraient évidemment retrouver la finale du championnat NFL à Minneapolis, dans le stade de leurs rivaux les Vikings.

    En attendant, les joueurs de Green Bay devront faire le boulot sur le terrain afin de ne pas ridiculiser leur directeur général. Garantir un résultat, c’est toujours risqué. Surtout en NFL…

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>


  • Devin McCourty (Patriots) : « La saison parfaite ? Ridicule ! »

    Devin McCourtyLa saison approche et les spéculations se font de plus en plus nombreuses sur le champion à venir. Sans grande surprise, les Patriots les sont les candidats les plus plébiscités à leur propre succession. Mais de là à parler d’une saison à 19 victoires et zéro défaite, il ne faut pas exagérer.

    C’est du moins le sentiment des joueurs de New England. Déjà interrogé plus tôt dans le mois, le receveur Julian Edelman parlait parlait comme d’une idée stupide. Son coéquipier safety Devin McCourty a abondé dans son sens sur BostonSportsJournal.com.

    « Je ne suis pas souvent d’accord avec ‘Jules’ mais là c’est le cas, » a reconnu McCourty. « C’est ridicule. Ca n’a jamais été fait. Arriver au début de la saison et parler de ça, c’est vraiment ridicule. »

    Le coach Bill Belichick s’étranglerait sans doute en entendant un de ses joueurs parler d’une saison parfaite avant le début de la présaison. Mais serait-ce vraiment impossible ? Les Patriots sont champions en titre et semblent s’être encore plus renforcé lors de la période des transferts. Et si le spectre de la saison 2007 était finalement effacé 10 ans plus tard ?

    Nos confrères de USA Today, eux, n’ont pas hésité.

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>


  • Antonio Brown : « Les Steelers ont besoin de Le’Veon Bell »

    Le’Veon Bell n’a pas eu son contrat et il risque de sécher le camp d’entraînement des Steelers. Sauf qu’Antonio Brown a révélé sur NFL.com avoir eu une longue discussion avec Le’Veon Bell à ce propos et qu’il espérait le faire changer d’avis.

    Le receveur et le coureur de Pittsburgh auraient échangé pendant deux heures au téléphone, Brown tentant de convaincre Bell que les Steelers avaient besoin de lui pour le camp d’entraînement.

    « On a besoin de lui. J’ai besoin de lui, » a martelé Brown. « Si on veut faire tout ce qu’on a prévu, on a besoin de tous le monde dans l’équipe avec un casque sur la tête et dédié à la cause. Il est une pièce spéciale. Evidemment, on sait ce qu’il apporte sur le terrain. Mais c’est un gars spécial. Je prie pour qu’il vienne.

    Le’Veon Bell va jouer sous franchise tag en 2017 pour 12,1 millions de dollars, à condition qu’il accepte de signer.


  • Plaxico Burress est de retour… sur le banc !

    On a retrouvé Plaxico Burress.

    Quatre ans après avoir quitté la NFL, l’ancien receveur a rejoint les Cardinals en tant que coach stagiaire pour le camp d’entraînement. C’est Craig Grialou d’ArizonaSports.com qui l’annonce.

    Burress retrouve ainsi Bruce Arians au sein du staff. Pour rappel, l’actuel entraîneur d’Arizona était le coach des receveurs à Pittsburgh en 2004, année où Burress évoluait chez les Steelers.

    Les Cardinals ont également fait appel à l’ancien tackle défensif Tommy Kelly.


  • beIN Sports : trois matchs de présaison et Hard Knocks au programme

    En 2016, beIN Sports avait diffusé un match de présaison. Cette année, la chaîne passe à trois rencontres, le tout en direct.

    Voici le programme, selon un tweet du journaliste de beIN Lionel Buton :

    • Cardinals-Cowboys le 3 août à 2h (Hall of Fame Game)
    • Jaguars-Buccaneers le 17 août à 2h (Semaine 2)
    • Browns-Giants le 21 août à 2h (Semaine 2)

    De plus, la série Hard Knocks sera une nouvelle fois diffusée. Elle mettra à l’honneur les Tampa Bay Buccaneers cette année.

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>


  • Le petit dej’ : John Elway pour la vie, des bobos, une retraite et de la bière

    L’actu chaude

    Robert Griffin III va être testé par les Chargers

    Cowboys : Luck Whitehead à la porte malgré un drôle d’imbroglio, Jourdan Lewis au tribunal

    Broncos for life

    Aux commandes de la franchise de Denver depuis 2011, John Elway a accumulé les succès, avec deux participations au Super Bowl et un titre en 2015-16. Son patron voulait évidemment que ça continue, et l’ancien quarterback de la franchise vient de décrocher une prolongation de contrat de 5 ans, qui l’engage jusqu’à la fin de la saison 2021. C’est ESPN qui a rapporté la nouvelle en premier.

    Si les chiffres du contrat ne sont pas connus, Elway devrait très probablement devenir le manager général le mieux payé de toute la NFL. Très agressif lors de la free agency, Elway a réussi un premier gros coup en récupérant Peyton Manning en 2012. Il a ensuite construit un effectif de haut niveau autour de lui.

    Signatures

    Willie Snead (WR, Saints) sera bien à New Orleans pour l’année à venir. Comme prévu, le receveur a signé son contrat tender d’un an et 615 000 dollars. Un contrat que la franchise avait placé sur lui pour le rendre intouchable lors de la free agency. Le joueur qui a capté 72 ballons pour 895 yards et 4 touchdowns en 2016 espère évidemment un contrat de longue durée. Sinon, il sera totalement libre en mars 2018.

    Les blessures

    Clayton Geathers (S, Colts) va manquer au moins les 6 premières semaines de la saison régulière. ESPN rapporte que le safety va être placé sur la liste des blessés PUP, ce qui veut dire qu’il ne sera pas disponible pour le début de la saison. Il se remet d’une opération à la nuque.

    Jordan Hicks (LB, Eagles) va commencer le camp d’entrainement sur la liste des blessés. Victime d’une fracture d’un os de la main pendant sa lune de miel, il a du subir une petite opération. Apparemment, sortir de la piscine est parfois dangereux. La bonne nouvelle, c’est que le joueur de 25 ans devrait être prêt pour la saison.

    – DeAngelo Hall (S, Redskins) ne pourra pas tout de suite démarrer le camp d’entraînement. Il va démarrer la saison sur la liste des joueurs blessés après s’être déchiré les ligaments du genou en septembre dernier. A 33 ans, il a accepté une baisse de salaire pour rester dans l’effectif de Washington une saison de plus.

    – Takkarist McKinley (DE, Falcons) va commencer le camp plutôt doucement. Le joueur drafté au premier tour est considéré comme limité physiquement à cause d’une opération à l’épaule en mars. Il devrait être prêt à 100% pour la troisième semaine de présaison.

    – Liste des blessés aussi pour Dont’a Hightower (LB) et Alan Branch (DT) du côté des Patriots. Pour le premier, la nature du mal n’est pas connue, mais il n’avait déjà pas participé aux entrainements de printemps. Les deux hommes peuvent encore sortir de cette liste avec une simple visite médicale.

    – Toujours pas de reprise pour Teddy Bridgewater (QB, Vikings) qui s’est déchiré les ligaments et disloqué le genou l’an dernier. Il va démarrer le camp sur la liste des blessés. Même chose pour son coéquipier Latavius Murray (RB, Vikings).

    Discutons

    Andy Reid a entendu les plaintes de Tamba Hali sur son temps de jeu. Ce n’est pas pour lui déplaire, mais la forme est visiblement à revoir.

    « Ce que j’aime avec Tamba, c’est qu’il aime jouer. […] J’aime le fait qu’il vous embête avec le fait de vouloir jouer. […] Nous ne voulons pas qu’il fasse ça sur les réseaux sociaux. Parlons-en. Si tu as un problème, parlons-en », a expliqué le coach au Kansas City Star lundi.

    Justice

    – Pas de charges retenues contre Michael Irvin. L’ancien receveur était accusé d’agression sexuelle mais ne sera pas poursuivi, fautes de preuves d’après Winz Radio. Malgré tout, il a prévu une conférence de presse ce lundi pour répondre à cette décision de la Cour.

    – Roger Lewis (WR, Giants) ne sera pas poursuivi pour conduite avec facultés affaiblies. Lewis qui a rejoint les Giants comme joueur non-drafté en 2016, avait été arrêté en Mars pour avoir roulé au milieu de la route. La police avait trouvé de la marijuana dans son véhicule. La Justice ne le punira pas mais rien n’indique que la NFL ne le sanctionnera pas de son côté.

    – Entendu pour port d’arme illégal, Adolphus Washington (DL, Bills) a plaidé non coupable lors de sa première apparition au tribunal lundi. Son avocat pense que la police n’a pas respecté la procédure habituelle lors de son arrestation et que les charges ne sont donc pas justifiées. Prochain rendez-vous au tribunal le 1er août.

    Définitivement cramé

    A 30 ans, David Burton Jr (S, ex-Broncos) n’a plus rien dans le moteur. L’ancien capitaine de l’équipe spéciale de Denver a confié à ESPN être cuit.

    « Je suis cramé, je me fais du souci pour ma santé, » a reconnu Burton. « Encore une saison réduite à cause d’une commotion, la sixième. Je tiens à mon cerveau, surtout maintenant que j’ai repris des études scientifiques. »

    Burton a joué 108 matches depuis 2009 avec les Broncos. Il est plutôt rare et courageux de voir des anciens joueurs reconnaître qu’ils craignent pour leur santé.

    Plan de carr(b)ière

    Zach Strief (RT, Saints) pense déjà a l’après-NFL. Et le lineman de 33 ans a choisi de joindre l’utile à l’agréable en devenant co-propriétaire du Port Orleans, une microbrasserie dans le centre de New Orleans. D’après ESPN, il assure avoir pris goût au fait de devenir brasseur. »

    « Je suis vraiment à fond dedans… c’est tout nouveau, » a-t-il reconnu. « Je ne vais pas vous mentir et dire ‘Oh, vous savez, j’ai traversé le monde pour goûter à toutes les bières et maintenant je suis prêt à brasser la mienne, ou alors j’ai brassé dans mon garage pendant des années.’ Non, rien de tout ça. Mais c’est fou comme ça devient vite intéressant et prenant comme business. »

    Strief sort d’une de ses meilleures saisons et devrait être encore titulaire l’an prochain. Mais il sait qu’à la première erreur l’an prochain, sa nouvelle activité et la consommation qui va avec seront pointées du doigt. Alors il entend faire encore mieux que l’an dernier pour prouver qu’être brasseur et joueur NFL, c’est possible.

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>


  • Cowboys : Luck Whitehead à la porte malgré un drôle d’imbroglio, Jourdan Lewis au tribunal

    Lucky WhiteheadAccusé de vol à l’étalage, Lucky Whitehead a été mis à la porte lundi soir par les Cowboys. Un classique de la NFL ? Pas vraiment.

    Car le receveur assure qu’il n’a rien à voir avec l’affaire. Son agent assure à ESPN que Whitehead n’est pas l’auteur des faits qui lui sont reprochés, et que tout serait une histoire d’erreur d’identité. Billets d’avion à l’appui, il jure que le joueur n’était même pas en Virginie au moment du vol à l’étalage en question.

    « Je ne sais pas qui a été arrêté en Virginie. Mais ce n’était pas moi. Je n’ai JAMAIS eu la moindre altercation avec la police. Et je découvre que c’est arrivé, selon eux, à 1h34 du matin à Woolbridge en Virginie, un jour où j’étais à Dallas jusqu’à 11h20 », explique Whitehead dans un communiqué à CowboysHQ.com.

    Avec moins de 200 dollars de marchandises volées, il ne s’agit que d’un délit mineur. Mais Whitehead est aussi accusé de ne pas s’être présenté à une audience prévue le 6 juin. Là encore, il assure ne pas avoir reçu la convocation.

    Pourtant, pour une fois, les Cowboys n’ont pas hésité à virer leur joueur. C’est comme ça lorsqu’on a capté que 3 ballons la saison précédente.

    Bataille d’oreiller ? 

    Pendant ce temps, le rookie Jourdan Lewis était entendu au tribunal dans une affaire de violences domestiques. Selon MLive.com, le procureur l’accuse d’avoir trainé une femme au sol avant de poser violemment ses mains autour de son cou. Son avocat assure qu’il n’a fait que lui lancer un oreiller.

    Lui est toujours dans l’équipe.


  • Robert Griffin III va être testé par les Chargers

    Hollywood pour Robert Griffin III ? Selon NFL Media, le quarterback va passer un essai avec les Chargers ce mardi.

    Pas vraiment harcelé par les propositions ces derniers mois, Griffin va donc avoir une chance de se trouver un rôle de remplaçant. Pep Hamilton, qui a travaillé avec Griffin à Cleveland l’an dernier puis cet été, a assuré au journaliste Ian Rapoport que l’ancien rookie star se porte bien, qu’il est rapide et qu’il lance bien.

    Hamilton a aussi fait remarquer à notre confrère qu’Anthony Lynn, le nouveau coach des Chargers, a obtenu de bons résultats avec Tyrod Taylor en 2016. À 27 ans, Griffin a donc une petite occasion de revenir dans le circuit sans trop de pression. Actuellement, les doublures de Philip Rivers à Los Angeles s’appellent Kellen Clemens, Mike Bercovici et Eli Jenkins.

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>


lundi 24 juillet 2017

  • Seahawks : Richard Sherman confirme avoir insulté Russell Wilson par le passé

    Ces derniers mois, de nombreuses rumeurs ont circulé concernant d’éventuelles tensions dans le vestiaire des Seahawks. Au cœur de celles-ci, on a fréquemment retrouvé le nom de Richard Sherman et de Russell Wilson.

    Lorsqu’il a été interrogé sur le sujet par le passé, le cornerback a souvent calmé le jeu. Mais dimanche, sur ESPN, il a confirmé avoir insulté son quarterback en 2014, en lui balançant un « tu crains grave » après une interception.

    « C’est correct à 100 %, et j’ai dit des choses bien pires. J’ai dit des choses bien pires à Doug Baldwin, à Jermaine Kearse. Le fer aiguise le fer, et c’est pareil avec les humains. Je suis désolé que notre concurrence, notre façon de nous aiguiser, ne soit pas belle et cordiale. Je suis sûr que si vous allez voir les mauvaises équipes, tous les joueurs s’entendent bien et se tapent dans la main, mais elles finissent à 4-12. »

    Compétiteur dans l’âme et maître dans l’art du trashtalking, Richard Sherman indique que les mots qui sortent de sa grande bouche ont pour objectif de faire progresser l’équipe, même si la manière n’est pas forcément très reluisante. D’après lui, il n’y a donc rien de personnel, que ce soit avec Russell Wilson ou d’autres coéquipiers.


  • World Games : la finale France-Allemagne en direct sur le web puis sur L’Équipe

    Ce lundi, l’équipe de France de football américain va tenter de décrocher la médaille d’or lors des World Games.

    Le match est programmé à 19 heures, et c’est l’Allemagne qui va se dresser sur la route des Bleus.

    Pour ceux qui souhaitent regarder cette rencontre, il faudra prendre la direction du site Olympic Channel.

    Pour la télévision, il faudra attendre un petit peu, mais la rencontre sera bien sur la chaine L’Équipe, canal 21 de la TNT. Le rendez-vous est fixé à 16 heures ce mardi 25 juillet.

    Pour rappel, la France a battu la Pologne en demi-finale (28-02). Les allemands ont renversé les USA (14-13). Ces World Games ont lieu en Pologne.

    photo : Lionel Friederich pour FFFA


  • [buzz] Le beau geste d’Odell Beckham Jr. envers un enfant malade

    Victime d’une forme rare de cancer, un garçon de neuf ans du nom de Jayro Ponce voulait absolument rencontrer Odell Beckham Jr., son idole.

    Dimanche, son rêve est devenu réalité puisque le receveur de New York s’est rendu à Amarillo dans le Texas pour lui rendre une petite visite.

    Cette rencontre a pu se faire grâce à l’association Make-A-Wish, et à une campagne sur les réseaux sociaux qui a permis de rentrer en contact avec la star des Giants.


  • Contre les accusations de violences domestiques, Jerry Jones défend fermement Ezekiel Elliott

    Les activités extra-sportives d’Ezekiel Elliott prennent beaucoup de place à Dallas.

    Samedi, la femme qui accuse le coureur de violences domestiques est sortie de son silence sur les réseaux sociaux.

    « Il y a exactement un an, ma vie a changé pour toujours. Même si j’aimais quelqu’un très fort et malgré tout ce qui se passait, j’ai finalement eu la force d’être une femme forte et de sortie d’une relation très toxique. Mesdames, ne pensez jamais que vous êtes trop amoureuse ou que vous avez trop peur de partir, parce que j’ai été comme ça. Il y a plein d’opportunités pour vous ailleurs. Aimez vous vous-même d’abord. Parlez et stoppez les violences domestiques. »

    Ce texte ne pose pas la moindre question à Jerry Jones. Dimanche, en conférence de presse, le propriétaire des Cowboys a réaffirmé un soutien total à son joueur.

    « J’ai tout revu, et il y n’y a absolument rien, pas une seule chose, qui révèle des violences domestiques », a assuré Jones à ESPN. « Selon moi, il ne s’agit même pas de parole contre parole. Il n’y a même pas de problème. »

    La victime présumée d’Elliott accuse le joueur d’avoir été violent à cinq reprises en juillet 2016. Le coureur, lui, assure qu’il n’était pas en couple avec elle, qu’ils avaient seulement des relations sexuelles. Elliott n’a jamais été arrêté, mais la NFL continue d’enquêter sur l’affaire. Jones, lui, a déjà son verdict.


  • Le petit dej’ : un contrat record ? Jalen Ramsey prudent, Carson Palmer plus jeune

    L’actu chaude

    Anquan Boldin va rencontrer les Bills

    Chargers : pas si vite, Mike Williams (WR, Chargers) assure qu’il va bien

    Bruits de couloirs

    Zack Martin (OG, Cowboys) devrait bientôt devenir un des joueurs les mieux payés de la NFL au poste de guard, et peut-être même le mieux payé. Et cela pourrait arriver dans les jours à venir. Stephen Jones, le président de Dallas, a assuré au Fort Worth-Star Telegram que la franchise espère trouver un accord avec le joueur sur une prolongation de contrat avant la fin du camp d’entrainement. Le joueur de 26 ans va toucher 1,6 million de dollars en 2017, l’avant dernière année de son contrat rookie.

    Ryan Mathews (RB, Eagles) serait toujours sur un siège éjectable. Le Philadelphia Daily News a appris d’une source proche de la franchise que le coureur devrait être conservé dans l’effectif au cours des semaines à venir, même s’il continue de se remettre d’une blessure à la nuque. Car le couper alors qu’il est sur la liste des blessés coûterait 1,1 million de dollars de plus. Et comme la franchise n’a pas beaucoup d’espace dans sa masse salariale, elle devrait patiemment attendre qu’il passe une visite médicale, avant d’éventuellement lui montrer la porte.

    Blessures

    Jalen Ramsey (CB, Jaguars) ne sera pas à l’entrainement avec ses coéquipiers dans les jours à venir. Selon le Florida Times-Union, le cornerback va être d’abord placé sur la liste des blessés, le temps qu’il se remette de l’opération des abdominaux qu’il a subi en juin. Pour le moment, une simple visite médicale suffira à lui faire quitter la liste et reprendre l’entrainement si besoin.

    Même si les dernières nouvelles sont encourageantes, Teddy Bridgewater (QB, Vikings) ne devrait pas encore reprendre dans l’immédiat. Dimanche, Mike Zimmer a expliqué à ESPN que son quarterback devrait commencer le camp d’entrainement sur la liste des blessés. Par une surprise, tant la franchise semble avoir décidé de prendre son temps avec Bridgewater.

    Bang bang

    Sebastian Tretola (OG, Titans) a été légèrement blessé par balle dimanche matin. Heureusement, les dégâts ne seraient que légers, au niveau de la cheville du lineman. Sélectionné au sixième tour en 2016, Tretola a déjà plus de faits divers (2) que de matchs joués (1). Plus tôt dans l’intersaison, il avait été accusé d’agression à la sortie d’un bar, le tout en compagnie de son coéquipier receveur Tajae Sharpe.

    Numérologie

    Darron Lee (LB, Jets) ne portera plus le numéro 50. Selon le site officiel de son équipe, le linebacker a décidé de passer au 58. L’explication ?

    « Ce sont simplement tous les numéros de ma carrière ajoutés. »

    Numéro 8 dans sa jeunesse, puis 2, 5 et 8 au lycée, le 43 à Ohio State. 8 + 2 + 5 + 43 = 58. Le compte est bon.

    Carson Palmer plus fort ?

    En plein été, tout le monde va bien, tout le monde est fort. Même à 37 ans, apparemment. Carson Palmer n’a pas lancé un seul ballon pendant l’intersaison. Et ça marche !

    « C’est dur à expliquer. Je me sens juste mieux », a expliqué le quarterback à l’Associated Press samedi. « J’ai l’impression d’avoir plus de zip, de vélocité. J’ai l’impression de pouvoir aller lancer 150 ballons à l’entrainement. Je ne me sentais pas comme ça en arrivant au camp l’an dernier. »

    Pourvu que ça dure.

    Le son du jour


  • Chargers : pas si vite, Mike Williams assure qu’il va bien

    Saison terminée pour Mike Williams ? Pas vraiment. Pas selon le principal intéressé, en tout cas.

    Dimanche, le receveur rookie a fait une apparition lors du camp organisé par Alshon Jeffery. L’occasion de rassurer tout le monde.

    « Je vais bien. Tout va bien. Pour mon dos, ce sont des fausses informations qui sont sorties. Je ne sais pas qui les a sorties, mais tout va bien », a-t-il assuré.

    Pour vraiment connaitre l’état de santé de Williams, il va falloir attendre les semaines à venir et le camp d’entrainement. Touché au dos lors du minicamp des rookies, le receveur a été traité à plusieurs reprises. Mais une fin de saison ne semble pas à l’ordre du jour.

    <script async src='http://feeds.feedburner.com/platform.twitter.com/widgets.js' charset="utf-8"></script>


  • Anquan Boldin va rencontrer les Bills

    Anquan Boldin était bien en contact avec au moins une franchise. Selon ESPN, le receveur va rencontrer les Bills ce lundi.

    S’il n’est plus tout jeune, à 36 ans, Boldin pourrait être un apport très intéressant pour une équipe de Buffalo qui attend toujours le retour à 100% de Sammy Watkins, opéré du pied gauche pendant l’intersaison. Après les départ de Robert Woods et Marquise Goodwin, les Bills ont signé Andre Holmes et Philly Brown, avant de drafter Zay Jones.

    Sur le papier, Buffalo n’a donc pas beaucoup de cibles fiables. Auteur de 67 réceptions pour 584 yards et huit touchdowns la saison dernière, Boldin pourrait être une solution.


Agenda

<<

2017

>>

<<

Août

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 3 prochains mois

Brèves

Seniors - D2

dimanche 5 mars

Victoire 52-00 face aux Pygargues de Troyes.
Prochain match le 18/03 au Mans contre les Mousquetaires de Chatenay- Malabry

U19

dimanche 22 janvier

Victoire Dimanche après-midi 19-02 face aux Dockers (Nantes).
Prochain match le samedi 04 Février. Nos U19 se déplaceront le samedi soir aux Mariners de Vannes.

U19

dimanche 15 janvier

Défaite Samedi après-midi 00-14 face aux Pionniers (Tours).
Prochain match dimanche 22 janvier au Mans face aux Dockers de Nantes.

U16

dimanche 15 janvier

Victoire samedi après-midi face aux Pionniers de Tours (20-08).
Prochain match de Samedi 28 Janvier à Tours le 28/01 (Plateau)