Rechercher

In The Swamp With François Jacob MONIER


Peux-tu nous détailler ton parcours depuis ton arrivée au Club et jusqu'à aujourd'hui

Cette année j’entame ma 12eme saison de football.

J’ai approché le football américain à 13 ans (12 ? Je sais plus) à travers le flag aux Caïmans, puis j’ai enchaîné dès que j’étais éligible avec les pratiques équipées en minimes. Convaincu que je voulais approfondir dans ce sport, et avec le soutien des coachs, j’ai été très vite surclassé et j’ai intégré la Section Sportive Scolaire en première et terminale du lycée Touchard-Washington.



La SSS m’a propulsé dans une pratique intensive du sport, avec 2 entraînements de musculation et 4 pratiques par semaines (2 spécifiques SSS et 2 avec le club). Le groupe était dense et avec des joueurs de qualité dont de nombreux ont pu briller en équipe de France (Islem Belkhous, Tugdual Lochet, j’en oublie…) d’autres en CFL (Benjamin Plu et Valentin Gnahoua). J’ai d’ailleurs eu la chance de faire deux campagnes U19, en 2012 pour la coupe du monde, en 2013 pour les championnats d’Europe. Grâce à la SSS, j’ai été rapidement surclassé pour rejoindre le groupe seniors des Caïmans en D2 de 2012 a 2016.

Après un an d’arrêt, j’ai rejoint les Pionniers de Tours en 2018 suite à la proposition de notre ancien Head Coach du Mans, Abed Belkhous. Ça m’a permis de remettre le pied à l’étrier en D2 rapidement, car de nombreux anciens joueurs des Caïmans jouaient à Tours. Ce fut plus facile pour m’intégrer, c’est une équipe très défensive avec laquelle nous avons accroché les plus grosses équipes, puis malheureusement perdre en demi-finale.

Enfin, depuis 2018, j’évolue aux Molosses d’Asnières, en première division.

Quels sont tes meilleurs souvenirs de ces années là ?

Mes meilleurs souvenirs des années Caïmans, comme l’ont partagé beaucoup d’autres joueurs, c’est l’incroyable énergie qu’avait amené Jordan RWIYAMILIRA en 2016. C’était un plaisir de se battre en défense avec ce groupe très uni (bigup la BBD!), et de battre les Molosses chez eux en quarts de finale.

Par contre, nous avons toujours eu la déception de ne pas dépasser la demi-finale France.



D'autres anciens Caïmans de ta génération jouent actuellement à haut niveau, que penses-tu de leurs parcours ?

Impressionné, tout simplement. Mais ce n’est que le fruit de leur travail. Ils y ont mis une énergie colossale, et la marge de progression est encore grande j’en suis certain. J’espère que la prochaine saison de CFL sera confirmée, j’ai hâte de les voir sur le terrain, et je souhaite à Benjamin et Valentin une grande et longue carrière !


Quels sont tes objectifs personnels pour la saison 2021 ?

Continuer de travailler très fort pour faire partie du noyau dur des Molosses : de ne pas seulement réussir ses assignations mais surtout d’avoir un impact important en défense. Et un titre, qui en découlera je l’espère.


Pour finir, un petit mot sur les Caimans

Les Caïmans, avec leur position de challenger, ont toujours su créer la surprise par le passé. Malheureusement beaucoup de joueurs ont pour de raisons professionnelles ou personnelles du partir du club, qui provoqua en partie sa relégation en régional. Ce fut à mon sens nécessaire pour reconstruire une santé au club, notamment avec un nouveau groupe jeune, et solide. J’espère revoir le club évoluer aux plus hauts niveaux bientôt !




 

©2020 Florian Casagrande pour Caïmans 72.

  • Facebook
  • Instagram