Rechercher

In The Swamp With Ludovic PETIT


Peux-tu nous détailler ton parcours depuis ton arrivée au Club et jusqu'à aujourd'hui ?

J'ai découvert le Football américain très tôt, vers mes 4 ans. Mon voisin de palier est l'un des fondateurs du club des Kiowas de Garches, quand il rentrait avec tout son attirail j'étais complètement hypnotisé ! Je savais que c'est quelque chose que je voulais faire un jour. J'ai du patienter mes études supérieures avant de trouver un club. J'ai rejoint les Caïmans 72 en 2006 à 18 ans. J'entame ma 14ème saison cette année.


Raconte-nous ton parcours lors de tes années au Mans

Je suis très vite devenu accro, au point de m'impliquer en junior, en senior, et donner des coups de main en cadet. J'ai eu la chance d'avoir un place dans chaque effectif assez vite, d'être coaché et encadré et surtout de me faire des potes à vie ( Douggy Da First, PJ... et tous les autres). Je suis arrivé à un moment du club où les ambitions étaient de monter en D2 chaque saison. L'arrivée de Mott Gaymon IV (import américain) lors de ma 3ème saison a complètement changé la donne et la dynamique du club. J'ai aussi pu me rendre compte ce qu'était un "joueur de football américain", un vrai. Grâce à lui j'ai aussi pu jouer des 2 côtés du ballon et me diversifier. Je suis devenu de plus en plus polyvalent par la suite.

2 ans plus tard, le passage de Ben Bayer au club et notre montée en D2 m'ont fait franchir une étape en terme de préparation et de niveau de jeu. C'est à ce moment que j'ai commencé à réfléchir à la sélection nationale. Notre coach après ça, Martin Ricard m'a proposé de monter une vidéo de mes meilleurs actions de la saison et de la transmettre à Larry Legault, sélectionneur de l'équipe de France. Être invité à un stage EDF a été l'un des meilleurs moments de ma carrière.



Quels sont tes meilleurs souvenirs de ces années là ?

C'est difficile de les classer.

Le match retour face aux Mousquetaires du Plessis Robinson lors de notre dernière année de D3, match de rivalité de division, à l'extérieur. Les 2 RBs titulaires qui se blessent, je rentre en RB, 1 jeu = TD de 70 yards. Je revois encore Ben Bayer en FB devant moi qui étale complètement le défenseur adverse et qui me permet de filer vers l'en but. Le banc de touche explose, tout le monde est fou, le stress retombe et toute l'équipe step up. Je sens à ce moment que l'équipe est unie et concentrée sur une seule chose = la montée en D2.

Le match face aux Molosses d'Asnière lors de leur dernière saison en D2, victoire 9 à 8, je convertis un 4ème et 2 yards pour pouvoir poser le genou au sol et laisser filer le chrono sur l'action d'après. Je pense qu'on avait l'équipe pour aller au bout, les Molosses gagnent le championnat cette année là.

Bien sûr l'EDF, la Marseillaise, le numéro 28 en maillot floqué FRANCE, le speaker du MMArena qui appelle mon nom au micro, mon papa dans le public qui descend à la fin du match, son sourire !


D'autres anciens Caimans de ta génération jouent actuellement à haut niveau, que penses-tu de leurs parcours ?

Ce sont des gars qui ont pu profiter au maximum de ce qui a été mis en place pour eux au niveau local, national et international. Ils n'ont jamais lâché mais ne se sont jamais pris la tête non plus, pour preuve, même en étant sous contrat avec des équipes pros, même en ayant joué ailleurs en Europe, ils sont revenus au Mans se préparer avec nous cet été. Ils sont la preuve que cette génération de joueurs ont toutes les opportunités pour évoluer à haut niveau s'ils s'y mettent à fond. En plus d'être des gars en or. #BGPM #Gnahouaserie.



Tu as participé aux sélections pour l'Equipe de France de Flag qui va tenter de gagner sa place pour les prochains World Games, comment s'est passé ce camp ?

Je suis content de mes performances aux tests et en opposition, j'ai montré ce que je valais, en attrapant toutes les balles qu'on m'a lancé, en minimisant les erreurs, en étant sérieux dans tous les moments du stage. Pour ça je suis content d'avoir déjà eu une expérience en EDF avant ça, cela m'a permis de savoir ce que les coachs attendent de nous lors de ces rassemblements. Maintenant si je ne suis pas pris, aucun regret, j'ai montré mon niveau et mon implication, si ça ne suffit pas c'est que je ne suis pas le meilleur.



Quels sont tes objectifs personnels pour la saison 2021 ?

Le titre D3. Bon à part ça, pas de bobos et faire en sorte que tous les nouveaux et le juniors qui montent se sentent bien en sénior.


Pour finir, un petit mot sur les Caimans ?

Après une période très difficile j'espère que le club va retrouver le niveau de ses ambitions, j'ai toute confiance en l'équipe dirigeante, il y a beaucoup de potentiel chez les rookies qui vont, je l'espère, vite se rendre indispensables.

Nous sommes au début d'un renouveau, à nous de saisir notre chance.



 

©2020 Florian Casagrande pour Caïmans 72.

  • Facebook
  • Instagram